Le scoutisme expliqué au père de Théo


« Notre mouvement est ouvert à tous, sans élitisme, sans distinction de culture, de croyance ou d’origine sociale. »
Extrait du projet éducatif des Scouts et Guides de France

Un mercredi de septembre. Marina et Julien discutent sur un banc du parc municipal.

Marina — Il a fait quoi cet été, Théo?
Julien — En juillet, sa mère et moi n’étions pas en vacances alors il est parti en colo avec la mairie. Théo adore la vie en collectivité. Il avait un copain avec lui. Il est revenu ravi. Et toi ?
M — Nous, on a dû s’organiser pour le début des vacances car Adèle et Jeanne ne partaient en camp avec les jeannettes qu’à la mi-juillet.
J — Pas très pratique, ça…
M — Les chefs et cheftaines qui s’occupent d’eux sont bénévoles, alors on s’adapte à leurs dates de disponibilité. Comme le projet était vraiment super et suivi toute l’année, les filles avaient vraiment hâte d’y être !
J — Suivi toute l’année ?
M — Oui, les jeannettes, c’est toute l’année à peu près tous les quinze jours.
J — Mais, elles ne sont qu’entre filles ? Remarque… Ça plairait peut-être à Théo de ne faire des activités qu’avec ses copains…
M — Il y a des filles et des garçons dans leur groupe. Mais en équipe elles ne sont qu’entre filles et notamment sous la tente… C’est comme en colo, ils ne sont pas mélangés dans les chambres ! Mais ils préparent à manger ensemble, font la vaisselle, discutent en « conseils » pour faire le point sur le fonctionnement du groupe… Et ils se connaissent bien, puisqu’ils vivent ensemble toute l’année.
J — Très organisé tout ça ! Ce qui me plait dans la colo, c’est que les animateurs proposent plein d’activités différentes. Et ils sont formés… D’ailleurs, ils sont formés les animateurs scouts ?
M — Ils ont leur BAFA*, comme les animateurs dans les colonies de vacances ! Et les activités proposées dépendent aussi de ce que proposent les enfants.
J — Mais, les scouts… c’est un peu classique non ? En short dans les bois… à la dure…
M — Mais non... Les Scouts et Guides de France vivent avec leur temps ! Ils campent mais savent s’installer confortablement ! Et les enfants sont tellement fiers de te raconter comment ils ont fait du feu, ou monté leur table… et fiers aussi de leur chemise et de leur foulard. Tu verrais quand Adèle veut que je lui couse ses insignes : ça ne peut pas attendre !
J — Ses insignes???
M — Oui, chacun choisit de progresser dans différents domaines, et pour le marquer, ils ont des insignes à coudre sur leur chemise.
J — Je comprends que tes filles soient motivées, ça a l’air sympa. Mais, ce n’est pas pour mes enfants, ils ne sont pas baptisés.
M — Tu peux être scout sans être baptisé. Le développement spirituel a une place importante, les enfants participent à des temps de prière et à la messe, mais chacun vient comme il est. Le scoutisme est une ouverture pour eux.
J — Je vois.
M — Le plus important, c’est qu’elles reviennent ravies des grands jeux, des veillées. Et le fait que cela soit toute l’année, c’est vraiment super.
J — En tous cas, à t’entendre, ça a vraiment l’air bien. Mes enfants reviennent très contents de leur colo aussi. Mais ce n’est pas le même projet ! C’est quand la rentrée des scouts ?


Sophie Mancel (responsable nationale Louveteaux-Jeannettes 2011-2015)


*BAFA : brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur, reconnu par l’État.

(photo : Olivier Ouadah)

  • Les Scouts et Guides de France

    Les Scouts et Guides de France sont un mouvement de jeunesse et d'éducation populaire catholique. L'association est ouverte à tous, sans distinction de nationalité, de culture, d'origine sociale ou de croyance.
  • SGDF